MENSONGES ET MANIPULATION

17 octobre 2016

Chine, Ovni et Aliens

blogger
EnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

CHINE - OVNI ET ALIENS

Chine - Aliens et Ovni

 

En avril/mai 2013, se tint le 'Citizen Hearing on Diclosure' (Audition du Citoyen sur la Divulgation). S'y trouvaient de nombreuses personnalités du monde scientifique, miltaire, chercheurs...

Représentant la Chine, s' y trouvait également le Dr Sun Shi-Li, ancien diplomate, professeur d'université, travaillant aujourd'hui pour le gouvernement chinois et principal représentant de la toute grande NASETS, la plus importante agence scientifique chinoise de recherche sur les ovni.

Après de dizaines d'années de recherches sur le monde des ovni, les chercheurs de ce centre en ont déduit que les ovni et aliens sont tout ce qu'il y a de plus réel et que si le gouvernement américain pouvait assumer cela, la planète Terre et l'être humain auraient une vie bien meilleure.

N'ayant pas trouvé sur le Net de version française traduite officiellement, je me suis permis cela et afin que puissiez avoir tous les oeufs du panier, je me suis aussi permis de faire la traduction de la complète transcription de la déclaration du Dr Sun Shi-Li et que vous trouverez plus bas sur cette page.

Pendant les deux dernières décennies, les organisations d'investigation sur le paranormal et les Ovni ont vu le jour en Chine comme proverbiale de fleurs après une averse désertique rare. Le peuple chinois accepte le mystérieux à bras ouverts. Ils ont toujours été intéressés par l’étrange, le bizarre, l’inexplicable. Leur littérature ancienne et textes - parmi les plus anciens dans le monde extérieur, les écritures anciennes de Sumer et du Tibet - sont entassés avec des comptes rendus de visiteurs surnaturels, d'étonnantes rencontres avec des E.T. et d'étranges visiteurs qui apparaissent soudainement dans les villages reculés chinois.

La croissance de ces organismes est presque exponentielle. Peut-être n'est ce pas trop surprenant pour un pays qui compte une population dépassant 1,3 milliard de personnes.

 

Petite comparaison entre l'approche orientale et occidentale

Aujourd'hui, plus que toute autre nation sur terre, la Chine possède le plus grand nombre d'organisations Ovni prises en charge par des organisations scientifiques réelles, universités, et par la communauté en général. Bon nombre de ces organisations sont désormais financées par le gouvernement qui jadis les avait supprimées. Presque toutes entrent sous la bannière de la - ou sont associées à la - société nationale d’études extraterrestres (National Agency of Scientific Extra Terrestrial Studies).

Directement soutenue et financée par le gouvernement, la NASETS est quelque chose que le président Mao aurait désapprouvé à son époque.

Pour un tiers, les membres de la NASETS sont également employés du gouvernement et représentent l’apanage des scientifiques et ingénieurs accrédités. Le reste provient d’universités ou de centres de recherche industriels.

Les membres doivent être titulaires d'un doctorat dans leur domaine scientifique ou technique et ont au moins plusieurs études, évaluées par des pairs, publiées sur les objets volants non identifiés ou extraterrestres.

Comparer cette approche au subterfuge et à la désinformation du complexe militaro-industriel gouvernemental américain et autres pays occidentaux est régulièrement imposé aux citoyens.

Parmi les centaines de scientifiques accrédités travaillant avec la NASETS, Sun Shili est celui qui fait la promotion de l’idée que les extraterrestres vivent et travaillent parmi les hommes actuellement.

L'ancien ministre des Affaires Etrangères officiel, Sun, est à la tête du respecté Beijing UFO Research Society (Centre de recherche sur les Ovni de Pékin), un des principaux bras de la toute grande NASETS.

 

Une rencontre rapprochée a changé la perspective de Sun sur la réalité

En 1971, Sun fut témoin d’un remarquable objet planant au-dessus des champs de riz dans une région reculée de la Chine.

Travaillant dans la région pour une mission gouvernementale lors de la « Révolution culturelle » de Mao Tsé-toung, Sun repéra un objet d'un brillant incandescent qui montait et descendait dans le ciel.

Il raconta à l’époque qu'il avait supposé qu'il s'était agi d'une sorte de dispositif de surveillance du gouvernement - bien que la technologie conduisant l’objet était en fait bien au-delà de n’importe quel pays au monde - et il lui fallut attendre bien des années, alors qu'il lisait des rencontres spécifiques d'ovni, pour réaliser que l’objet qu’il avait vu n’était pas de fabrication humaine.

Parmi ceux qui sont d’accord avec Sun, on trouve le spécialiste des fusées Shen Shituan. Shen est le Président autoritaire de l’Université aérospatiale de Pékin, une position prestigieuse et puissante. Shen est également un directeur honoraire de la 'China UFO Research Association' réunissant 50.000 membres et parrainée par le gouvernement.

Shen souligne que tous les rapports E.T. communiqués à l’association sont importants. « Certaines de ces observations sont réelles, certaines sont fausses et certaines autres ne sont pas claires.[Cependant] tous ces phénomènes sont intéressants pour la recherche, » a -t-il déclaré à un journaliste de la télévision chinoise.

Vous n’entendrez pas cela de la NASA ou de vos voisins et amis de la United States Air Force.

Sun et les organisations de recherche OVNI / E.T. en Chine croient que résoudre l’énigme persistante des OVNI pourrait conduire à des formes de technologies très avancées, dont l’énergie non polluante, presque sans limite.

Les connaissances tirées de contacts devraient également entraîner de meilleures techniques agricoles, des applications de la science des matériaux et de nouvelles méthodes de voyages plus rapides, plus sûrs et moins chers.

Sun prétend qu’il a aussi traqué des aliens se faisant passer pour des humains et qu'ils sont intégrés dans la société.

 

Les cas d’enlèvement galvanisent la communauté ufologique et la presse chinoise

Des enlèvements se produisent en Chine comme ils le sont dans tous les autres pays.

Aux États-Unis, les autorités traitent les personnes enlevées comme étant des cinglés et des fêlés.

 

Le cas de Zhao Guo Meng

Un des cas les plus connus d'enlèvements extraterrestres eut lieu en 1994. Un jeune bûcheron nommé Meng Zhao Guo repère quelque chose d’inhabituel atterri près d’un bosquet. Lui et plusieurs de ses collègues de travail se rendent sur place pour mener l'enquête. Comme c’est souvent le cas, les témoins de l’atterrissage d'un engin E.T. pense que c’est un petit avion en difficulté qui a fait un atterrissage d’urgence.

Meng, qui vient du village de Wuchang, dans la province de Heilongjiang, quitte le camp de bûcherons au drapeau rouge avec deux collègues, et ensemble, font leur chemin vers le Mont Phoenix où l'engin semblait descendre.

Ce qui s’est passé ensuite est étrangement similaire à la célèbre affaire brésilienne qui fit les titres de la presse mondiale des années avant la naissance de Meng. Mais à la différence du cas brésilien, le jeune chinois avait des témoins de son enlèvement.

Après avoir été paralysé par un puissant faisceau lumineux, Meng est transporté dans l'engin et rencontre des extraterrestres. À un moment donné au cours de la longue rencontre, une femme extraterrestre nue aux qualités humanoïdes aurait eu des rapports sexuels avec lui. Meng l’a décrite comme très humaine, mais mesurant plus de 3m. Elle avait également six doigts à chaque main.

Environ neuf ans plus tard, en septembre 2003, un ufologue, dont le siège est à Pékin, réalisa une batterie de tests sur Meng. Il fut soumis à l'enregistrement sous hypnose, aux tests de détecteur de mensonges, d'interrogatoires et d'examens psychologiques. Un médecin analysa les cicatrices que Meng déclarés avoir eues par les sondes exotiques alors que ces créatures effectuaient des tests médicaux sur lui pendant son enlèvement.

Le verdict final : Meng disait la vérité.

Tous les experts ont été d'accord pour dire que l’homme avait fait l’objet d’une expérience éprouvante qui a récolté des preuves matérielles et l’état de son psyché. Même le médecin a reconnu que les cicatrices n’étaient pas le résultat d’une blessure normale ou une intervention chirurgicale connue.

 

Le cas de Cao Gong

Cinq ans après l’enlèvement de Meng par les occupants d’un Ovni près de son camp de bûcherons, un homme d'âge moyen nommé Cao Gong fut enlevé à Pékin. Alors qu’il n'avait aucune attirance pour le sexe avec une quelconque de ces aliennes, il fut transporté dans une ville lointaine chinoise, Qinhuangdao. Il décrivit l’engin comme une soucoupe classique en forme de disque.

CAO témoigna que les E.T «.. ressemblaient aux humains, mais avaient de grandes mains et étaient très pâles. »

Ce qui intéressa le plus les chercheurs sur l’expérience d’enlèvement du Cao était qu'il affirma, alors qu’il était à bord de l’embarcation, avoir rencontré une fille chinoise qui lui dit qu’elle était de Qinhuangdao. Il décrivit la jeune fille comme étant âgée de 13 ans.

Une enquête officielle sur cette affaire commença environ huit mois après l’incident, au cours de l’été 2000. Une fois de plus, une batterie de tests et d’experts semblent prouver une vraie histoire de personne enlevée. Le témoignage de CAO avait également son poids vu qu’il était un éducateur sérieux et directeur d’une école privée bien connue dans la banlieue de Pékin.

CAO déclara aux enquêteurs que la jeune fille et lui avaient eu une longue conversation. Elle lui dit pourquoi elle était là et affirma que « les aliens avaient guéri sa maladie dans la soucoupe volante ».

Le chercheur principal sur le cas de Cao, Zhang Jingping, dessinateur au Bureau de la Sécurité Publique de Tangshan créa le portrait de la jeune fille en se basant sur la description détaillée du mandant. À l’aide de l’imagerie informatique, ils purent retravailler l’image jusqu'à ce que Cao confirme qu’elle ressemblait exactement à cela.

Puis l’aventure commença comme aucune autre dans les annales sur les enquêtes Ovni. En rassemblant les étudiants de l’Université de Pékin en qualité d'assistants, Zhang partit en novembre 2002 pour Qinhuangdao - une ville ayant une population de 400 000 habitants. La tâche semblait presque impossible: trouver une adolescente dans une ville comptant des centaines de milliers de personnes avec rien de plus qu’une photo générée par ordinateur.

Et bien, il la trouva.

Bien sûr, à cette époque, elle avait 15 ans, deux ans après l’enlèvement. Avec la permission des autorités de l’État, Zhang ramena la jeune fille à Pékin. Là, il organisa une rencontre entre lui et Cao. Après sa rencontre, l’éducateur confirma qu’elle était bien la fille qu’il avait rencontrée à bord de la soucoupe volante.

La jeune fille se souvenait aussi très bien de lui et confirma qu’elle avait été très malade et que les aliens l'avaient guérie de sa maladie dans leur engin.

Elle ajouta être très heureuse de rencontrer à nouveau Cao. Les enquêteurs furent ravis et surpris.

Une enquête est toujours en cours sur cette affaire.

Même si un livre est attendu en Chine sur ce remarquable cas de Cao, plusieurs études ont déjà été publiées à ce sujet. Pendant ce temps, les autorités et médias d'Amérique et d'Europe ignorent complètement cette affaire.

Alors quoi?

En dehors de cette affaire et de bien d'autres, et n'ayant à divulguer des affaires que seuls les États-Unis et d'autres pays pouvaient leur fournir, la Chine entreprit la construction en 2011 du plus grand radio-télescope au monde dont la taille équivaut à 30 terrains de football. Baptisé FAST, celui-ci est enfin opérationnel depuis fin septembre de cette année 2016.

Il est un fait certain que cet extraordinaire outil d'exploration céleste va permettre à la Chine de diffuser bien autre chose que de simples déclarations d'abductions considérées comme fantasmes par le gouvernement américain - et d'autres 'emmanchés' tout aussi ignobles - tout en sachant depuis des décennies que les aliens, dans leurs fantastiques machines, sont tout ce qu'il y a de plus réel.

Alors, les États-Unis vont ils se sentir obligés de faire quelques pas en avant dans la divulgation plutôt que de se voir condamnés pour avoir détourné la vérité sur les E.T. avec l'aide de nombreux organismes tels le FBI, la NASA , la CIA,... et même la plus grande secte religieuse, la plus honteuse manipulatrice au monde de tous les temps: l'Église Catholique. (Désolé pour les croyants).

Les années 2017 à 2022 devraient être plus que révélatrices. Patientons encore un peu.

Citizen Hearing on Diclosure (sous- titres français Pat Burns)

 

Transcription complète de la déclaration du Dr Sun Shi-Li lors du Citizen Hearing on Diclosure de 2013

Traduction Pat Burns

Sun Shi-Li« Membres du Congrès, Mesdames et Messieurs, bonjour.

Je suis Sun Shi-li, Président de la fédération chinoise ufologique mondiale, qui constitue une plate-forme de communication pour l'ensemble des chinois sur tous les aspects OVNI.

Bien que ma carrière repose sur les affaires internationales et l'économie internationale, j'ai été diplomate et professeur d’Université et au milieu des années 70, j’ai commencé à passer du temps sur le sujet OVNI et sur l’étude des mystères de l’univers. Depuis la création de l’Institut chinois de recherche OVNI en 1980, j’ai été activement impliqué dans la direction de cette très grande organisation Ovni dans le monde et plus tard de la fédération mondiale chinoise sur les Ovni. D'une certaine manière, je suis devenu un témoin de l’histoire sur la recherche des OVNI en Chine, également son avocat.

Depuis les années 90, j’ai participé à une série de conférences internationales en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Océanie, pour le plus vaste échange universitaire international sur les Ovni.

J’ai eu des entretiens sur le développement des recherches Ovni en Chine et des résultats avec les médias du monde dont l’Associated Press, AFP, BBC, CNN, NBC, Wall Street Journal, New York Times, Los Angeles Times, Christian Science Monitor, Times Magazine et le plus prestigieux canal de science et technologie, Dicovery-Channel. Nous avons également eu des entretiens avec l’Agence de presse officielle chinoise de Xinhua et CCTV.

Les chercheurs chinois en matière d'Ovni engagés dans cette étude avec un esprit scientifique le plus stricte au cours des 33 dernières années d'un long et pénible parcours, leur ont permis des réalisations scientifiques fructueuses qui se reflètent dans plusieurs aspects:

1, Tout le monde sur cette planète possède une nature « d'origine cosmique» ; ils ont le droit d’explorer et de connaître les mystères de l’univers et du monde alien. La mission des chercheurs sur les ovni chinois est d’aider chacun de nos concitoyens à trouver la vérité de l’univers, toute tentative de dissimuler la vérité est inacceptable.

2, Les statistiques des groupes Ovni en Chine montrent des personnes impliquées dans le sujet Ovni à une échelle écrasante. Selon les statistiques, en Chine, sur une population de 1,3 milliard, il y a 10 millions d'amateurs Ovni et ceux qui sont intéressés par le sujet Ovni ou qui croient à des degrés divers à l’existence des ovni et des extraterrestres, occupe à peu près la moitié de la population intellectuelle du pays, soit environ 500 millions de personnes.

Des savants de l’Institut chinois de recherche sur les Ovni proviennent des agences de recherche scientifique y compris aérospatiale, aviation, fabrication des avions, astronomie, météorologie, géologie, de recherches scientifiques fondamentales et de la défense nationale et de l'industrie ; certains d'entre eux sont des figures bien connues qui non seulement concernent les Ovni mais travaillent en étroite collaboration avec les organismes de recherche tels Xuesen Qian, Wang Ganchang, le mathématicien Jingrun Chen, des astronomes, le recteur de l’Université d’aéronautique et d’astronautique et bien d’autres. L'Institut de Recherche Ovni chinois contient plus de 100 000 membres et est composé de scientifiques, d'inventeurs et d'ingénieurs expérimentés, tout en contribuant à l’étude des ovni et des civilisations extraterrestres.

3, Après des années de recherche, un grand nombre de chercheurs chinois sur les Ovni, dont je fais partie est convaincu de l’authenticité des Ovni, de l’existence des ovni et des extraterrestres. Pour témoigner de l’existence des Ovni et des extraterrestres, nous vous montrerons bon nombre des cas les plus classiques du troisième type ; ils incluent l’événement de Phoenix Mountain, l'événement du trapèze de Feixiang, l'événement Tso Kung à Pékin, l'événement River Forest et l'événement de la station de recherche extraterrestre de Mayang. En outre, il y a ces événements de rencontre Ovni de l’aviation civile et militaire; dans ces cas précis, nous avons eu interaction avec le système national de l'aviation civile et militaire.

4, La Chine possède les plus anciens et la plupart des cas du troisième type des enregistrements Ovni dans le monde. Les premières traces remontent à 12000 ans; des enregistrements préhistoriques gravés sur une plaque de pierre ancienne. Selon certaines études, jusqu'à 5000 ans d’histoire écrite, il y a une multitude de données et fichiers concernant de mystérieux Ovni, y compris des anciennes administrations locales du comté, documents officiels, histoire, littérature scientifique ancienne, et même dans les ouvrages littéraires, où un grand nombre d’observations d’Ovni et du magique troisième type où des cas très similaires aux Ovni modernes peuvent être consultés. C’est peut-être la preuve la plus objective et la plus forte qui prouve l’existence réelle des Ovni et la longue interaction des humains avec une civilisation extraterrestre.

5, Des preuves matérielles d’une civilisation extraterrestre. La statue d'un ancien alien peut être un puissant témoignage de l’existence de civilisations extraterrestres. Nous avons un certain nombre de statues de jade d'anciens aliens, qui ressemblent beaucoup à des étrangers, à en juger par les statues, et où la formation de cristaux d'eau est née de la crevasse. L'évaluation des experts indique que ces statues devraient exister depuis au moins 100 millions d’années. C’est peut-être aussi la plus ancienne preuve de la communication de la civilisation extraterrestre avec la terre.

6. Une chaîne d'étude spécialisée sur les civilisations extraterrestres. En Chine, il existe des milliers de « médiums aliens » qui prétendent qu’ils reçoivent des informations depuis les planètes externes, certaines de ces informations ont une haute valeur scientifique et pratique. Quelques médiums aliens individuels ont également affirmé qu’ils ont communiqué avec le référentiel de l’univers et ont même obtenu des secrets de base de l’univers. Ces revendications ont toujours été controversées. Nous avons organisé un groupe d’experts ayant une expérience spéciale pour mener des recherches approfondies et des tests de vérification; jusqu'à présent, ils ont fait des premiers résultats encourageants.

7. Les chercheurs chinois sur les Ovni travaillent indépendamment ou en collaboration avec des scientifiques et inventeurs dans la conception, la fabrication et l’expérimentation de plusieurs dizaines d’avions de haute performance en forme de disque avec tous les nouveaux systèmes de puissance; nouveaux matériaux de l'aérospatiale et processus nouveaux. Dans le même temps, nous avons mené R&D (Research & Development) sur plusieurs autres technologies de pointe y compris nouvelles énergies, protection de l’environnement, traitement de la pollution, prévention et atténuation des catastrophes, ingénierie médicale et santé, ingénierie biologique, ingénierie génétique, et ont participé à trouver une solution à une série de problèmes universels, lesquels ont atteint des résultats remarquables. Des spécialistes chinois sur les Ovni reconnaissent que l’étude du ciel est dans l’intérêt du sol et la recherche des planètes extérieures est dans l’intérêt de la planète sur laquelle nous vivons. Nous ne sommes pas des planètes extérieures, mais nous sommes préoccupés avec elle. Nous ne sommes pas le 'Sauveur', mais notre étude est de trouver le Salut; le salut du cadre de vie de l’Humanité de cette planète bleue. Nous ne sommes pas Einstein, mais notre mission est de transcender afin de répondre à ses désirs, de résoudre la théorie du champ unifié de l’univers et de créer un nouveau temps et un nouvel espace.

Nous allons travailler ensemble pour découvrir la vérité de l’univers et pour répondre à une nouvelle ère de civilisation interstellaire ».

 

Pat Burns

Posté par Pat Burns à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire